Conférences canapé

Conférences canapé


La Maison pour la science, de par ses actions et son offre de formation, contribue depuis son ouverture à la promotion de la culture scientifique.  Les interventions des marraines et parrains scientifiques en établissements scolaires, dans le cadre des Collèges La main à la pâte en sont un bel exemple.  
Afin de toucher un public encore plus large, un cycle de conférences, les conférences canapé, sera proposé au cours de l’année scolaire 2022-2023.  D’un format hybride, elles aborderont des sujets d’actualité ayant une assise locale, se dérouleront à l’INSPE d’Orléans – Site Bourgogne et seront également disponibles depuis la chaîne YouTube Live de la Maison pour la science
Elles regrouperont des conférenciers reconnus, tous parrains ou marraine scientifiques d’un Collège La main à la pâte.

 

Les conférenciers et thèmes des conférences

Didier Roux

Titulaire de la Chaire Innovation Technologique Liliane Betancourt du Collège de France 2016-2017 
Membre de l’Académie des Sciences
Membre de l’Académie des Technologies

Didier Roux est né en 1955, ancien élève de l’ENS de Saint-Cloud, membre du CNRS de 1980 à 2005. Il est Lauréat de nombreux prix et distinctions. Il est titulaire de la médaille d’argent du CNRS. Il crée deux start-ups en 1994 et 1998, il est directeur scientifique adjoint
de Rhône Poulenc puis de Rhodia entre 1997 et 2005. Il occupe entre 2005 et 2017 le poste de Directeur de la R&D et de l’Innovation du Groupe Saint-Gobain. Il est membre de l’Institut de France (Académie des Sciences) et de l’Académie des Technologies. Il a été professeur au Collège de France (chaire annuelle 2016-2017 « Innovation Technologique Liliane Bettencourt »). Il est Président d’Unitec, Président de la Fondation La main à la pâte.

Pourquoi Leonard de Vinci n’est ni un découvreur, ni un inventeur, ni un innovateur ? 
Le 8 novembre 2022 à 18h

Pourquoi Leonard de Vinci n’est ni un découvreur, ni un inventeur, ni un innovateur ? Si Léonard de Vinci est un artiste hors du commun, les machines qu’il a imaginées ne sont pas fonctionnelles. Si on considère qu’une découverte fondamentale est une explication du fonctionnement du monde qui nous entoure, qu’une invention technique est un dispositif qui fonctionne et qu’une innovation technologique est une invention qui a trouvé son utilité (ou son marché), les machines décrites par Léonard de Vinci dans ces fameux Codex ne rentrent dans aucune de ces catégories. On examinera pourquoi il en est ainsi mais aussi on se posera la question de savoir ce qui a rendu ses dessins si célèbres.

 

André Brack

André Brack est directeur de recherche honoraire au CNRS d'Orléans, où il créa l'équipe d'astrobiologie. Il est reconnu comme le fondateur de cette thématique en France. Il est membre d'honneur de l'Institut d'Astrobiologie de la NASA et a présidé la Société Internationale pour l’Étude de l'Origine de la Vie ainsi que le Réseau européen d'astrobiologie, qu'il fonda en 2001. Il est également fondateur et président d'honneur de Centre-Sciences, le centre de vulgarisation scientifique de la région Centre-Val de Loire.

 

L'origine de la vie sur Terre. Et dans l’Univers ?
Le 31 janvier 2023 à 18h

Sur Terre, la vie est apparue dans l'eau, il y a environ 4 milliards d'années, avec des molécules carbonées issues de l'atmosphère, des sources hydrothermales sous-marines et de l'espace, notamment des comètes. Les exobiologistes prennent la Terre comme référence pour rechercher les sites où une vie extraterrestre a pu émerger. Les sites explorés potentiellement riches à la fois en eau et en chimie du carbone sont Mars, Europe, Titan, Encelade et les planètes extrasolaires.

 

Matthieu Exbrayat

Matthieu Exbrayat est vice-président délégué Numérique & pédagogie innovante de l'Université d'Orléans.

Matthieu Exbrayat est Vice-président délégué Numérique & pédagogie innovante de l’Université d'Orléans

Il est maître de conférences en informatique à l’université d’Orléans. Il a dirigé le Master d’informatique d’Orléans de 2015 à 2021 et enseigne dans les domaines des systèmes d’information, des techniques de programmation avancée et de l’intelligence artificielle. Ses recherches au Laboratoire d’informatique fondamentale d’Orléans portent sur l’apprentissage automatique ou "machine learning", c’est-à-dire sur les techniques d’autoparamétrage utilisées en intelligence artificielle.

Vivre en bonne intelligence avec les IAs.
Le 11 avril 2023 à 18h

L’intelligence artificielle (en abréviation : IA), recouvre un ensemble de techniques informatiques innovantes permettant la recherche de solutions à des problèmes complexes pour les humains ou pour les programmes classiques.

L’IA permet, entre autres, d’analyser des messages écrits ou oraux, de modéliser des connaissances pour aider à la prise de décisions, de produire des connaissances par apprentissage automatique (machine learning), d’analyser des images ou des scènes en temps réel comme la reconnaissance faciale ou de réaliser des actions telle la reproduction de certains gestes humains.

Longtemps cantonnée au domaine de la recherche et à quelques applications pratiques restreintes, l’IA s'est depuis quelques années fortement implantée dans notre quotidien. Nous observerons ce qui se passe "sous le capot" de quelques application emblématiques avant de nous interroger sur la confiance que l'on peut apporter à ces outils

 

Nadia Pellerin

Nadia Pellerin est Maître de conférences habilitée en physique des milieux denses et matériaux à l’Université d’Orléans, directrice du site de Bourges de l'UFR Sciences et Techniques et présidente de Centre sciences, CCSTI de la Région Centre. Elle effectue ses recherches au laboratoire CEMHTI (Conditions Extrêmes et Matériaux : Hautes Températures et Irradiation, dirigé par Catherine Bessada) du CNRS à Orléans, au sein de l’équipe ‘Matériaux et Résonance Magnétique’ . Ses domaines de recherches concernent principalement le verre et ses caractéristiques en matière de durabilité chimique appliqués au domaine pharmaceutique, aux déchets mais aussi au patrimoine, les propriétés induites par la composition chimique et la présence d'inhomogénéités nanométriques (verres colorés, séparation de phase).

Elle est particulièrement investie dans les actions de rayonnement des sciences et techniques, auprès des scolaires et du grand public : conférences, "fête de la science", "Rencontres Jeunes Chercheurs dans le Cher », Nadia Pellerin est également correspondante scientifique et membre du comité de direction de la Maison Pour la Science en Centre Val de Loire.

Les verres et leur place dans le monde aujourd'hui.
Le 20 juin 2023 à 18h

Le verre est un matériau amorphe, c'est-à-dire non cristallin.  L’apparition des premiers objets en verre fabriqués par l’homme est antérieure à 1500 ans avant Jésus-Christ.

Aujourd'hui, grâce à ses nombreuses propriétés, le verre trouve des applications dans le bâtiment, la téléphonie, l'informatique, l'énergie, l'aéronautique et également pour le confinement des déchets et plus particulièrement celui des radioéléments à vie longue.

La conférence « Les verres et leur place dans le monde aujourd'hui » proposera un éclairage sur les différentes utilisations des verres  et présentera des domaines de recherche en lien avec ce matériau.

Ajoutez les conférences à votre agenda

 

Participer aux conférences

Ce cycle de conférence se déroulera à l’amphithéâtre de l’INSPE d'Orléans – site  Bourgogne.

Plan d’accès INSPÉ Centre Val de Loire - Site Bourgogne

 

Les conférence seront également disponibles, en direct,  depuis la chaîne YouTube Live de la Maison pour la science